Bandido-Buffalo, "Un automne à Ronfaure"

5860.jpg

La saison de la traditionnelle "Bandido-Buffalo" arrive à grands pas, kupo !

Cette fête, qui tire son origine des combats que les Orcs livraient contre de redoutables buffles, est devenue une coutume à travers tout Vana’diel. Grâce à cela, tout le monde sait à quel point les aventuriers sont courageux, kupo !

Il paraît même que certains rassemblent des camarades afin de diffuser davantage la "Bandido-Buffalo". Tenez, j’ai justement l’histoire de quatre de ces aventuriers sous la main, kupo. Laissez-moi donc vous conter leurs péripéties durant cette fête.

Pour en savoir plus sur la Bandido-Buffalo et ses origines, rendez-vous dans la suite de cette nouvelle.

La saison de la traditionnelle "Bandido-Buffalo" arrive à grands pas, kupo !

Cette fête, qui tire son origine des combats que les Orcs livraient contre de redoutables buffles, est devenue une coutume à travers tout Vana’diel. Grâce à cela, tout le monde sait à quel point les aventuriers sont courageux, kupo !

Il paraît même que certains rassemblent des camarades afin de diffuser davantage la "Bandido-Buffalo". Tenez, j’ai justement l’histoire de quatre de ces aventuriers sous la main, kupo. Laissez-moi donc vous conter leurs péripéties durant cette fête.

 

Le paladin, un Elvaan, se retourna l’air sévère et lança quelques mots secs à ses camarades.
"Ne faites pas le moindre bruit ! Pas même un craquement de feuille morte écrasée ! Sinon, nous serons repérés."
Le Galka moine qui le suivait acquiesça d’un air déterminé. A côté de lui, l’érudite mithra redressa le bord de son chapeau. Marchant seule en arrière, les bras croisés, la jeune mage blanche hume dit quelques mots l’air décontracté.
"Ils sont mignons, les bufflons."
"Tu répètes ça tous les ans."
Lui répondit l’érudite dont l’un des coins du chapeau lui tombait sur le visage.
"Maintenant !"
L’Elvaan, qui avait marqué son armure de l’odeur d’une bufflonne, se lança devant un bovin juvénile. Ce dernier, attiré par ces effluves maternels, se mit à suivre le paladin. Tout en guettant les chigoes qui se cachaient dans les herbes, les quatre compagnons conduisirent le petit bufflon.
C’est alors qu’il ne restait plus qu’environ trois yalms à parcourir que l’incident se produisit...

"Au secours !!!"

Une jeune Tarutaru était poursuivi par un gigantesque buffle qui avait l’air d’une montagne à côté d’elle.
"Utilisez vos pèlerines !!"
Le conseil du paladin fut un peu trop tardif.
"Le buffle... Il est immense et jo-joliiii... Hein ? Ouuuuuuuuaaaaaaaaah !!"
La nature avait doté ces créatures d’une force démesurée, connue sous le nom de catapulte bovine. Sous son effet, la jeune hume avait complètement disparu de la scène, sans laisser la moindre trace.

Elle était revenue quelques instants plus tard à l’avant-poste grâce à sa bague retour, puis avait rejoint ses compagnons. Le coucher de soleil se faisait déjà proche.
L’Elvaan, le chef des quatre, fit part aux autres de sa décision de tenter de guider une dernière bufflonne pour aujourd’hui.
Ils poursuivirent alors une femelle en huant, l’érudite mithra fermant la marche. Ils n’avaient plus que trois yalms jusqu’à l’endroit où ils voulaient conduire la bovine...

"Au secours !!!"

"C’est encore la Tarutaru de tout à l’heure ! Mais qu’est-ce qu’elle fabrique à tourner en rond !?"
"Vite ! Vos pèlerines de bouvier !!"
Le choc s’était produit, mais grâce au pouvoir magique des pèlerines, les quatre compagnons ne furent pas projetés.
La petite Tarutaru et le gigantesque buffle disparurent en direction de la forêt. Seul un cri se faisait percevoir faiblement au loin. "Et qu’elle ne revienne plus !" déclara la Mithra en faisant la moue.

"Merci beaucoup pour votre aide, chers aventuriers, kupo !"
"Ouah ! Un cor d'Aldébaran !"
"Qu’est-ce qu’il a de particulier au juste ?"
"Il paraît qu’on devient riche si décore sa Maison Mog avec !"
La jeune Mithra avait répondu à la question du moine galka.
"Oh... On dirait bien qu’il vous manque une vignette, Mademoiselle, kupo."
A ces mots du moogle, l’expression de l’Hume mage blanche s’était figée.
"Ah... Je sais. C’est parce que j’ai été projetée jusqu’en ville..."
Dérogeant à son habituel air renfrogné, le paladin Elvaan semblait être troublé par les larmes qui coulaient sur les joues de son amie hume.
"N-nous avons bien le temps de ramener un autre buffle, hein. Ne t’inquiète pas, tu vas avoir une autre vignette."
"Oui. Et il fait encore jour, en plus..."
"Oui, je suis du même avis aussi."
"... Merci."
Cet automne à Ronfaure, la Bandido-Buffalo de ces quatre compagnons devait durer encore un peu.

Bandido-Buffalo, "Un automne à Ronfaure"

Récit : Miyabi Hasegawa
Illustration : Mitsuhiro Arita

 


  • Durée de la Bandido-Buffalo

Du mardi 28 septembre 2010 à 8h00 (GMT) au mardi 12 octobre 2010 à 8h00 (GMT).

  • Principe

Des buffles apparaîtront dans les zones ci-dessous pendant la durée de l’événement. Pour jouer, il faut conduire les buffles vers l’un des moogles en tirant avantage de leur comportement. Les moogles présents dans les zones concernées donneront plus de détails sur la Bandido-Buffalo.

Ronfaure occidental (I-6) / Ronfaure oriental (G-6)
Gustaberg Nord (L-8) / Gustaberg Sud (L-8)
Sarutabaruta Ouest (J-8) / Sarutabaruta Est (G-11)

- Pendant l'événement, une restriction de niveau 75 est appliquée.
- Sous l'effet de cette restriction, il est impossible d'attaquer les monstres, mais ceux-ci n'attaquent pas non plus.
- La restriction disparaît en cas de déconnexion ou de changement de zone.
Source : http://www.playonline.com/pcd/topics/ff11fr/detail/5860/detail.html

Réactions


Personne n'a encore réagi. Soyez le premier.

Que pensez-vous de Final Fantasy XI ?

239 aiment, 57 pas.
Note moyenne : (312 évaluations | 25 critiques)
5,9 / 10 - Assez bien
Evaluation détaillée de Final Fantasy XI
(66 évaluations détaillées)

Evaluer ce jeu

243 joliens y jouent, 1094 y ont joué.